Santé : La mobilisation pour les Ehpad du 30 janvier fait le plein


La ministre Agnès Buzyn a annoncé jeudi qu’"en plus des 100 millions inscrits au budget 2018 de la Sécurité sociale", "50 millions d’euros vont être donnés aux Agences régionales de santé pour qu’elles puissent accompagner au cas par cas, en fonction des difficultés, les Ehpad qui souffrent aujourd’hui d’un manque de moyens". D’autres mesures doivent être annoncées aujourd’hui également. Il n’empêche, devant le constat partagé par tous d’un système à bout de souffle, le mouvement unitaire et national du 30 janvier se prépare.

En savoir plus, CLIQUEZ   ICI

Egalité femmes-hommes : La CGT lance le premier site d’action pour l’égalité professionnelle


C’est bien simple, en terme d’égalité professionnelle 60% des entreprises ne respectent pas la loi et seules 0,2% ont été sanctionnées. Face à ce constat alarmant, la CGT a créé egalite-professionnelle.cgt.fr. Le site permet notamment de vérifier si votre entreprise est dans la légalité et d’agir concrètement.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

La CGT dit non au projet du GCO Strasbourg


L’Union départementale CGT 67 du Bas-Rhin s’oppose au projet de Grand Contournement Ouest Strasbourg (GCO) en rejoignant le collectif GCO non merci. En dépit des rapports démontrant son inutilité pour désengorger l’A35 et l’Eurométropole de Strasbourg, ce dernier sera prohibitif pour les salariés qui souhaitent l’utiliser de par son coût, 240 euros par mois, avec des conséquences environnementales préoccupantes.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Loïc Canitrot, de la compagnie Jolie Môme, a été relaxé


Loïc Canitrot, militant à la CGT spectacle et membre de la compagnie Jolie môme, était poursuivi par le Medef, suite à l’occupation de leur bâtiment le 7 juin 2016. Il était faussement accusé de « violences en réunion », par un cadre syndical patronal. Il vient d’être relaxé ce 25 janvier par la 28e chambre correctionnelle de Paris. Une belle victoire !

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup : l’instauration de la sélection ! Le 1er février, agissons pour une université ouverte



Ce mois de janvier est celui de la mise en place dans les universités et les lycées de la plateforme « Parcoursup », et ceci alors que la réforme n’a pas encore été votée par les sénateur·trices et n’est donc pas adoptée ! Les attendus nationaux, déclinés en attendus locaux sont rédigés dans la précipitation et sans consultation réelle des enseignant·es concernés, ni des instances des universités. Ceux-ci vont pourtant être déterminants pour l’accès des bachelier·es aux formations post-bac et pour les réorientations des étudiant·es en cours de Licence. 
En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Lycée, bac, sélection à l’université
En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Un monde meilleur après le coronavirus ?

  Un monde meilleur après le coronavirus ? Le  F orum  E conomique  M ondial ( FEM ) est une fondation privée créée en 1971, siégeant à Genè...