Comment la dette de la SNCF enrichit les marchés financiers, au détriment des cheminots et des usagers


Sous prétexte de sauver la SNCF, endettée de près de 50 milliards d’euros, le gouvernement Philippe prépare une profonde réforme du secteur ferroviaire, ouvrant la porte à sa privatisation de fait. Présentée comme la conséquence de performances insuffisantes de l’, cette dette résulte pourtant très largement de choix politiques et organisationnels antérieurs. Loin des fantasmes sur le statut des cheminots, Basta ! retrace l’histoire de cet endettement, qui constitue aussi une rente annuelle de plus d’un milliard d’euros pour les marchés financiers. Pour en venir à bout, d’autres solutions sont possibles.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Pourquoi le gouvernement veut «se faire» les cheminots


Les libéraux et l’ensemble de la bourgeoisie en rêvaient, Macron et ses sbires vont le faire : s’attaquer à l’anomalie néolibérale que constituent la SNCF et ses cheminots, les priver de leur régime et de leur statut pour en faire une main d’œuvre moins coûteuse que vont pouvoir se répartir les entreprises privées qui se jetteront sur le juteux marché du rail lorsqu’il sera ouvert à la concurrence

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

“Ça va péter !” : les syndicats du CHU de Limoges dénoncent un épuisement général


Un ras-le-bol général. C'est le sentiment qui ressort chez les salariés du CHU mobilisés ce jeudi 5 avril.En début d'après-midi, 200 personnes ont manifesté sur le parvis de l'hôpital.  Puis une délégation s'est rendue à la faculté de médecine où la direction du CHU présentait aux cadres son plan stratégique 2020, qui prévoit, selon les syndicats, la suppression de 158 postes et de 101 lits dans l'établissement. La réunion a été interrompue, et pendant une heure le directeur du CHU a écouté les doléances des salariés qui l'ont interpellé dans un climat tendu, ainsi que de certains patients présents.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Solidarité internationaliste: les cheminots britanniques empêchent la direction Eurostar de casser la grève!


Des travailleurs en Grande Bretagne se sont organisés pour stopper une tentative par les patrons de casser la grève des cheminot-e-s de la SNCF. C’est une superbe démonstration de solidarité avec une lutte cruciale, et le type d’unité européenne qu’il nous faut – l’unité internationaliste de classe.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

LE JEUDI 19 AVRIL 2018 A 14H00 MANIFESTATION DE MONTPARNASSE AU INVALIDES


Le gouvernement mène sa lutte des classes et attaque le monde du travail sur tous les fronts, il façonne par ses « contre-réformes » une société au seul bénéfice du capital. Il remet en cause l'ensemble des conquis sociaux (assurance chômage, droit à la formation professionnelle tout au long de la vie, retraites - avec la volonté de mettre en place un système par points -, protection sociale, etc.).

L'UNION LOCALE CGT DE COULOMMIERS,

METTRA UN BUS A VOTRE DISPOSITION. 

DEPART de COULOMMIERS A 11H30 DEVANT LE CREDIT AGRICOLE.
En savoir plus, CLIQUEZ  ICI



Rapport de la Fédération CGT des cheminots sur l'avenir du service public ferroviaire et contre le statu libéral du 7 mars 2018


LE RAIL, UN MODE DE TRANSPORT INDISPENSABLE GARANTIR LE DROIT AU TRANSPORT POUR TOUS


La Loi d’Orientation des Transports Intérieurs (LOTI) de 1982 a énoncé pour la première fois le droit au transport en le définissant comme le droit « de se déplacer dans des conditions d’accès raisonnables, de qualité et de prix ainsi que de coût pour la collectivité , notamment par l’utilisation d’un moyen de transport ouvert au public » . Ce droit vise l’accès à des moyens et des supports techniques de réalisation des déplacements. En cela, le glissement du droit au transport vers le concept des mobilités, nous éloigne de la question de l’accès à des moyens pour, à la place, promouvoir des pratiques et des comportements individuels.

Lire le rapport : ICI




 Appel Comité Général de l’UCR-CGT Les 21 et 22 septembre 2020  Les Unions Syndicales de Retraités, les Unions Fédérales de Retraités compos...