Harcèlement à France Télécom : «Dont acte, je n’y peux rien»


Un vertige a saisi la salle d’audience. En costume et cravate bleu marine, Didier Lombard est à la barre. L’ex-PDG de France Télécom (devenu Orange) et six anciens dirigeants et cadres de l’entreprise duCAC40sont jugés pour « harcèlement moral» et «complicité» de ce délit, pour avoir instauré une politique d’entreprise visant «à déstabiliser les salariés et à créer un climat professionnel anxiogène». Et au deuxième jour du procès devant le tribunal correctionnel de Paris, ses premiers mots tant attendus ont glacé l’assistance. D’excuses, il n’y a pas eu. Encore moins de regrets.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Un monde meilleur après le coronavirus ?

  Un monde meilleur après le coronavirus ? Le  F orum  E conomique  M ondial ( FEM ) est une fondation privée créée en 1971, siégeant à Genè...