Valeo veut imposer des reculs sociaux sans contreparties


L’équipementier compte réduire de 10 % sa masse salariale en France, soit 100 millions d’euros, sans s’engager à préserver ses 12 000 emplois et ses 15 usines. Deux mille emplois ont déjà été supprimés au premier semestre.

Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...