Coronavirus : base documentaire sur les droits des salariés


 
Le SNJ-CGT met ici à disposition une série de notes d’information et de    fiches pratiques utiles pour faire valoir et défendre, individuellement ou
collectivement, les droits des salariés dans les entreprises, en cette période de crise sanitaire.



Une bonne partie de des documents sont issus du secteur Droits, Libertés, Actions Juridiques (DLAJ) de la CGT.
Nous mettrons à jour cette base documentaire à chaque fois que nous aurons de nouveaux documents à disposition ou lorsque des dispositifs seront modifiés ou précisés.


Tableau général :
Droit de retrait :
Indemnité pour garde des enfants :
Télétravail :
Activité partielle / Chômage partiel :
Rôle et fonctionnement du CSE :
Rupture du contrat de travail :
Prud’hommes :
 






Coronavirus : une plainte contre Edouard Philippe et Agnès Buzyn a été déposée


Rassemblés dans un collectif nommé C 19, plus de 600 médecins ont porté plainte jeudi 19 mars contre l'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn et le premier ministre Édouard Philippe qu'ils accusent de «mensonge d'État» dans leur gestion de la crise d'épidémie de coronavirus. Les trois médecins fondateurs de ce collectif - Philippe Naccache, Emmanuel Sarrazin et Ludovic Toro - ont pour ce faire saisi la Cour de Justice de la République, seule juridiction habilitée à juger les actes commis par les membres du gouvernement dans l'exercice de leurs fonctions.


ICI


P.S :  Dr Georges Antipoff
  • Décisions inconséquentes
  • Les conditions lamentables dans lequel se trouve notre système de santé sont la conséquence de décisions inconséquentes et pour servir l’ego de certaines catégories prises depuis une trentaine d’années.

    1) Prise de pouvoir par l’administration hospitalière au détriment des médecins et l’on ne souligne pas assez la responsabilité des directeurs dans la paupérisation des hôpitaux en raisons de leur gestion désastreuse.

    2) L’enkystement à des postes stratégiques quel qu'en soit le niveau, de médiocres, soignants ou administratifs, exerçant en toute impunité leur capacité de nuisance.

    3) Au niveau politique la gestion technocratique purement comptable de la santé

    4) La réduction drastique et inconséquente du nombre de soignants.
  • Dr Dominique Besson
  • Balayer ces réformes qui nous ont tué

    Un bon côté de cette crise est la reprise en mains des hôpitaux par les personnels soignants devant une administration qui a prouvé ses limites de gestion en matière de soins. Si plainte il doit y avoir, il faudrait y inclure tous ceux qui se sont escrimés à démonter les structures de soins depuis 10/15 ans pour les transformer en "entreprises" rentables. J'espère que l'on va en tirer les conséquences et balayer ces réformes qui nous ont tué. La dernière en date HPST, en étant la cerise sur le gâteau.


17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation

  17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation PUBLIÉ LE 18 SEP 2020   TEMPS DE LECTURE : 2 MIN. Malgré toutes les incertitudes liées ...