Actualités de l'Union Départementale CGT de la Meurthe-Moselle


Numéro Spécial épidémie de Covid 19 La CGT sur le pont, partout pour toutes et tous

Vous ne confinerez jamais ni notre colère, ni nos revendications !
Après une période légitime de « sidération » et d’adaption face à la crise sanitaire et au confinement, la CGT doit évoluer dans un milieu qui ne lui est pas forcément naturel. À la CGT nous sommes plutôt tous ensemble que chacun chez soi. Le collectif de travail, le collectif syndical et militant manque et c’est normal à beaucoup de camarades.

 ICI

*******************


Lettre ouverte au Directeur de l’ARS Grand Est, à la Vice-Présidente du Conseil Départemental chargée du Grand Age et au Préfet de Meurthe-et-Moselle 

ICI


*************************


Des Femmes et des Hommes Cheminot(e)s contribuent au Service Public.
Sollicité par la CGT, depuis le début du confinement, le gouvernement se refuse à définir les activités de production et de services, essentielles et indispensables. Il laisse la main au patronat, profit oblige. Les salariés trinquent les soignants rament et trinquent. 

ICI

*************************


Le CH Lunéville abandonné par le laboratoire Saint Remy
Le 31 mars 2020 dans l’après-midi, nous avons appris que le laboratoire saint Rémy de Lunéville du groupe Biomer, groupe national au capital propre supérieur à 142 millions d’euros qui réalise un chiffre d’affaires de 66 millions d’Euros en 2018 et un bénéfice de 6,1 millions d’euros, a décidé de rompre unilatéralement sa collaboration avec le Centre Hospitalier de Lunéville et de cesser complètement son activité contractuelle avec notre établissement au 1er avril 2020.














Nous ferons en sorte que ces actes assimilables à une non-assistance à personne en danger en période d’épidémie virale violente soient dénoncés et punis.


Le léger sourire arboré au moment de prendre la parole ne trompe personne. Didier Lallement vit en ce vendredi 3 avril l’une des journées les plus compliquées depuis qu’il a pris la tête de la Préfecture de police de Paris, en mars 2019. Il est 16 heures et le haut fonctionnaire doit battre sa coulpe publiquement, une première pour cet homme habituellement si sûr de lui. « Je regrette d’avoir tenu ces propos, je comprends les réactions qu’ils suscitent et je présente mes excuses », énonce-t-il.

ICI

RELEVÉ DE DÉCISIONS DU BUREAU NATIONAL DE L’UCR-CGT DU 25 MARS 2020 (Réunion téléphonée)


Point l’actualité (Marc Bastide)
Compte rendu de la dernière Commission Exécutive Confédérale :
Le Bureau Confédéral a pris des dispositions pour rester en contact : 

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...