Coronavirus : des numéros verts CGT pour l’urgence sociale


  Le droit du travail subit des entorses et dérogations lourdes depuis le début du confinement, et les questions que se posent les salariés sur leurs droits, à tous les niveaux sont évidemment plus nombreuses dans la période. Les organisations CGT ont évidemment développé des moyens pour les informer.
Depuis la mise en place du confinement, avec le chômage partiel qui a été mis en place, la crise sanitaire liée au Covid-19 a amené différentes modifications au droit du travail. Ces changements (sur les congés, les RTT, les arrêts de travail, etc.), sans compter toutes les questions que la crise sanitaire soulève sur les possibilités d’utiliser son droit de retrait ou de dénoncer une situation dangereuse amènent tous les salariés à chercher à obtenir des renseignements sur leurs droits.
Les organisations régionales CGT ont mis en place des numéros verts pour que chacune et chacun puissent trouver l’information qui lui est nécessaire dans un état d’urgence à la fois sanitaire et sociale.

3 numéros verts, et des sites entiers dédiés

Ouvert dès le 17 mars par le comité régional CGT de Bretagne, le numéro vert est dédié aux questions des salariés sur leurs droits pendant la crise sanitaire liée au Covid-19 : 0805 38 66 61, ouvert de 8 heures à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 heures.
La CGT d'Auvergne — Rhône-Alpes a lancé, elle, son numéro vert le 2 avril : 0 805 384 899. Il est disponible de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures.
La CGT d'Île-de-France propose aussi son numéro depuis le 6 avril : 08 05 38 48 22, que l'on peut appeler de 8 heures à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30
En plus des outils numériques utiles aux salariés, des informations disponibles sur NVO Droits, les organisations CGT ont lancé ces numéros de téléphone, facilement disponibles et plus que jamais indispensables dans cette période de crise sanitaire.
La CGT des Cadres, ingénieurs et techniciens a mis en ligne depuis plusieurs semaines un site entièrement dédié à ces questions : luttevirale.fr pour y retrouver informations sur les droits des salarié·e·s, des fiches pratiques et une enquête actuellement en cours sur les conditions de travail.
La CGT fonction publique a, elle aussi, lancé un site dédié à la question du droit des agent·es pendant l’épidémie de coronavirus.

Macron vire le directeur de l’ARS Grand Est, mais pas son plan hospitalier


  « Il a servi de fusible. Il est certain que ses propos étaient inacceptables et qu'il devait partir, mais ce qui doit surtout partir avec lui, c'est toute la politique qui a été menée au CHRU de Nancy depuis des années et le plan Copermo » réagit Julien Hézard, secrétaire général de l'UD CGT de Meurthe-et-Moselle après l'annonce du limogeage de Christophe Lannelongue, directeur de l'ARS Grand Est à l'issue du Conseil des ministres du 8 avril 2020.


ICI



État d'urgence sanitaire : 4 dirigeants CGT analysent sa mise en place



  Quatre dirigeants d’organisations professionnelles et territoriales de la CGT (Services Publics, Banques et Assurances, Métallurgie et région Grand-Est) croisent leurs regards, leurs analyses sur la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire et sur le jour d’après. Cette émission de 33 minutes a été enregistrée le 9 avril en vision-conférence. La qualité des images et la synchronisation varient selon la qualité de connexion des quatre invités.

ICI

Un monde meilleur après le coronavirus ?

  Un monde meilleur après le coronavirus ? Le  F orum  E conomique  M ondial ( FEM ) est une fondation privée créée en 1971, siégeant à Genè...