MainTenir a préparé la reprise avec les syndicats


« Fermé pour cause de Covid-19 » : depuis la mi-mars, les locaux de MainTenir sont déserts deux jours par semaine. Les personnels administratifs travaillent depuis leur domicile, les auxiliaires de vie de cette association d’aide à domicile restant sur le terrain. À partir du 14 mai, ces derniers devraient pouvoir passer tous les jours au siège se réapprovisionner en masques ou imprimer des documents.

ICI

Christian Pellet L’urgence du redémarrage ne doit pas faire oublier le dialogue social


Le gouvernement, sous le couvert de l’état d’urgence sanitaire, a marginalisé une fois de plus les représentants du personnel. Il autorise maintenant l’employeur à consulter son conseil social et économique (CSE) dans des délais extrêmement raccourcis (huit à douze jours), avant de prendre toute décision ayant « pour objectif de faire face aux conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de Covid-19 »..

ICI

PHILIPPE MARTINEZ, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CGT « On va redemander rapidement la revalorisation du Smic »

L'économie peut reprendre à plein régime ? Plusieurs guides par métiers et par filières ont été émis par les ministères de la Santé et du Travail et sont très souvent contestés par les organisations syndicales, par exemple, dans le BTP 4 confédérations sur 5 ont dit qu'il était insuffisant et incomplet pour permettre la sécurité des salariés. À partir de cette expérience on est donc pour une reprise très progressive du travail, avec une condition majeure, c'est la santé des salariés. 




Etablissements scolaires de Seine et Marne : sans garanties, pas de réouverture le 11 Mai!



MOTION présentée à la séance du Conseil Départemental de l’Education Nationale de Seine et Marne du 21 avril 2020, votée à l'unanimité des votes exprimés ( syndicats des personnels: FSU,UNSA,CGT, SNALC , parents d'élèves : FCPE, PEEP et UNAAPE ainsi que les représentants des communes)
           

  ICI


Lettre ouverte aux maires de Seine-et-Marne : Mesdames et Messieurs les Maires de Seine-et-Marne, Protégez-nous, n’ouvrez pas nos écoles

Pour la CGT 77, une rentrée sous pandémie doit se préparer encore plus sérieusement. La rentrée, ce n'est pas avant septembre !  Comme votre organisation syndicale, interpellez le maire de votre commune !

SOUTIEN AUX SOIGNANTS : TITULARISATION DES CONTRACTUELS ET REVALORISATION SALARIALE


Depuis plus d’un an les personnels hospitaliers, qu’ils soient Soignants, ASH, Techniques ou Administratifs ont multiplié les appels à la grève, les manifestations pour demander des moyens en termes d’effectifs, mais aussi en termes de matériels. Nombreux sont ceux qui, parmi eux, ont subi des répressions violentes. Matraqués, gazés, ils n’ont eu de cesse de continuer à lutter pour avoir les moyens de prendre en charge les patients à l’Hôpital, en EHPAD.

Merci a vous de signer et de relayer massivement ICI

État d’urgence sanitaire : l’ordre social, quoi qu’il en coûte


Depuis le mois de mars on assiste au déploiement d’un arsenal de mesures destiné à enrayer la propagation du covid-19. Bien loin de concerner le seul champ médical, ces mesures impliquent des transformations profondes du fonctionnement des institutions étatiques, et notamment judiciaires. L’état d’urgence sanitaire instaure un État autoritaire, anéantit les droits de la défense et exacerbe le réflexe sécuritaire.  Dans ce contexte, les groupes de défense collective et legal teams restent actifs pendant le confinement pour ne laisser personne isolé·e face à la police et aux juges.

ICI

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...