[VIDÉO] Les blouses blanches à nouveau dans la rue, dernière ligne droite pour le Ségur 


À quelques jours de la clôture programmée du Ségur de la santé – vendredi prochain – une nouvelle journée de mobilisation nationale des soignants hospitaliers s'est déroulée ce mardi 30 juin. Après le succès des manifestations du 16 juin (180 000 personnes), les syndicats et collectifs hospitaliers entendaient maintenir la pression sur l'exécutif, alors que les propositions de revalorisations du ministère ont mécontenté les soignants.

ICI
La dernière usine en France de papier 100% recyclé menacée de fermeture


La papeterie de la Chapelle Darblay, près de Rouen, était la seule en France à produire du papier 100 % recyclé. Mi-juin, elle a fermé ses portes. Ses 230 salariés vont être licenciés. Mais un espoir subsiste : l’outil industriel sera préservé jusqu’en 2021, et les défenseurs de l’usine luttent ardemment pour que des repreneurs se manifestent.

ICI
Le 10 juillet, la trêve hivernale prend fin



Le 10 juillet, la trêve hivernale prend fin, et avec elle son lot d’expulsions de personnes, de familles, logées ou hébergées. Dans le privé, dans le social, dans les centres d’hébergement, les squats et les camps, la peur est déjà là. Certains font déjà leurs valises, par crainte de l’huissier, de la police. Retour dans la rue, dans la voiture, sur le canapé...

ICI
🔴ÉTAT POLICIER : LE PRÉFET SORT 6 ARRÊTÉS POUR TOUT INTERDIRE À NANTES CE WEEKEND

juin 18, 2020


Le préfet de Nantes Claude d’Harcourt semble n’avoir aucune limite. Responsable de la charge policière de la fête de la musique de l’an dernier, ce haut fonctionnaire n’a pas eu la moindre sanction, malgré la mort de Steve, les innombrables blessures et les traumatismes causés le 21 juin dernier. Ce jeudi 18 juin, il publie pas moins de 6 arrêtés pour museler toute expression politique ou festive pour le weekend de la fête de la musique :

1 – Interdiction des véhicules transportant du matériel sonore

2 – Interdiction des manifestations et des rassemblements pour « risque de trouble à l’ordre »

3 – Interdiction des feux d’artifice

4 - Interdiction de la vente d’alcool

5 – Interdiction de « transporter des objets pouvant servir d’armes par destinations », sachant que les autorités peuvent considérer un homard, un parapluie ou une canette de bière comme une arme.

6 – Et surtout : interdiction des « rassemblements festifs » dès vendredi, et dans toute la Loire-Atlantique !

De plus, la mairie a décidé de bunkeriser toute l’île de Nantes avec des mesures drastiques, afin qu’elle soit inaccessible dimanche. Elle appelle à faire « la fête aux balcons de 20H à 21H » avec une « playlist fournie » par la municipalité.

Il est assez clair que les autorités n’ont aucune intention de rendre une quelconque justice concernant la mort de Steve. Par plus que dans toutes les autres affaires de violences policières. Mais les mesures prises pour ce weekend dépassent l’entendement. C’est un Etat policier assumé, sans fard, pour écraser tout rassemblement, même festif, qui puisse rappeler les actes injustifiables commis il y a 1 an.

Les nantaises et nantais vont-ils céder à ces intimidations ?




NOUS SOMMES LE POUVOIR
CEUX QUI MANIFESTENT CONTRE LE POUVOIR SERONT GAZE





La grogne policière franchit le Rubicon 

En réponse aux rassemblements illégaux et aux menaces voilées des agents rétifs à la critique, Christophe Castaner parle de la « tyrannie des images volées ». Christophe Castaner ne sera pas le ministre qui fait respecter la loi. Confronté à la fronde d’une partie radicalisée des forces de police, qui ont multiplié les manifestations illégales et parfois menaçantes, le ministre de l’Intérieur a préféré s’en prendre à la liberté d’informer plutôt que de froisser ses troupes.