"Je ne mange qu'une fois par jour" : des "nouveaux pauvres" racontent comment la pandémie les a fait basculer dans la précarité

 "Je ne mange qu'une fois par jour" : des "nouveaux pauvres" racontent comment la pandémie les a fait basculer dans la précarité


Ils sont étudiant, chômeur, intérimaire, chauffeur de VTC... Avec le Covid-19, ils ont perdu leur filet de sécurité. Ils ont accepté de témoigner pour franceinfo.  Ils ne font pas l'objet du décompte quotidien du ministère de la Santé. Ils ne sont pas passés par les services de réanimation. Souvent, même, ils n'ont pas été malades. Pourtant, eux aussi sont victimes de l'épidémie de Covid-19. Eux ? Ces "nouveaux pauvres", que la crise a jetés dans la précarité.  

ICI


Pendant la crise sanitaire, il pleut des amendes

Pendant la crise sanitaire, il pleut des amendes Comme en matière de délinquance routière, sans attester de leur efficacité réelle sur les ...