Prévenir les violences sexistes et sexuelles au travail

Prévenir les violences sexistes et sexuelles au travail

Chaque jour en France, 10 viols ou tentatives de viols se produisent sur un lieu de travail, 20  % des femmes se disent victimes de harcèlement sexuel au travail, 80  % de sexisme. Les violences sexistes et sexuelles sont aussi infligées à toutes celles et ceux qui refusent l’assignation à leur genre et pénalisent également les personnes en raison de leurs orientations sexuelles, quel que soit le sexe.  La mise en place de mesures de prévention et de protection des victimes est donc indispensable pour garantir un environnement de travail sans violences. Il s’agit d’une responsabilité directe de l’employeur car elle s’inscrit dans le cadre de son obligation de moyens renforcée en matière de santé et de sécurité. Au-delà de cette considération, la mise en place d’un environnement de travail sans violences nécessite la mobilisation et la vigilance de tout le collectif de travail.


ICI



Prévenir les violences sexistes et sexuelles au travail    Un guide guide pour les managers les cadres et les professions intermédiaires, édité par l'Ugict-CGT.


ICI








 

Démantèlement du ministère de la Transition écologique

 Démantèlement du ministère de la Transition écologique


Jeudi 19 novembre 2020, un comité technique ministériel, reconvoqué après un premier boycott, était censé acter un arrêté national de « restructuration » des DREAL (directions régionales de l’aménagement et du logement) du ministère de la transition écologique.  C’était sans compter la mobilisation des agents de ce ministère qui ont envahi numériquement cette instance. En parallèle, la ministre Barbara Pompili a reçu plusieurs centaines de courriels de ses agents en colère contre ce nouvel acte déloyal de la part de leur employeur ; une première étape de la mobilisation menée par l’intersyndicale CGT - FO - FSU.


ICI

Les flics de Darmanin au-dessus des lois

 Les flics de Darmanin au-dessus des lois


Même si Darmanin affirme qu’elle maintient « l’équilibre entre la liberté d’informer et la protection des forces de l’ordre », la loi de sécurité globale reste attentatoire à la liberté des journalistes de faire leur travail.



ICI




 COLLECTIF FEDERAL DES ORIGINAIRES DE L'OUTRE-MER   La mobilisation syndicale a imposé un premier recul au Ministre de l’Outre Mer qui v...