Jeudi 6 octobre. 2011- Journée d'action unitaire des Retraités


UNION LOCALE C.G.T de COULOMMIERS

Le Jeudi 6 octobre les retraités manifestent dans l’unité

les organisations syndicales de retraités, UCR-CGT, UCR-CFDT, UNAR CFTC, FGR-FP, UNSA Retraités ont lancé un appel unitaire à une journée de manifestations partout en France le 6 octobre sur les questions de la prise en charge de la perte d’autonomie et le pouvoir d’achat.

Départ ( départ collectif ). de Coulommiers du Parking De l'Aitre devant l'UL CGT
à 10h45 pour Melun et départ du Bus à 12h00 pour la manif à Paris

Réservez vos places le plus tôt possible Inscription par tél:
A l'Union Locale, les mardis et les jeudis de 13h45 à 18h15.
FIXE : 01 64 03 54 85 ou le : 09 65 04 53 58 fax : 01 64 20 97 84
Inscription par MAIL: ulcgtcoulommiers77@wanadou.fr/
OU LES MOBILES : 06 73 34 65 02 (Patrick) 06 31 53 89 33(Michel)
06 18 85 64 71 (Alain) 06 30 70 17 39 (Patrice)

parcours retenu par la Préfecture Bastille Nation par la rue du faubourg ST Antoine.
il faut continuer à se battre, pensons aux générations à venir


Communiqué commun de l'intersyndical

Les organisations syndicales, UCR-CGT, UCR-CFDT, UNAR CFTC, FGR-FP, UNSA de retraités condamnent la décision gouvernementale de reporter à 2012 la réforme du financement de la perte d’autonomie.
Elles rappellent la nécessité de créer une prestation universelle de
compensation de la perte d’autonomie quel que soit l’âge, prise en charge par
la solidarité nationale, dans le cadre de la sécurité sociale.
Des mesures urgentes doivent être prises pour aider certains départements à
financer l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), aider certains services
d’aide à domicile, et diminuer le reste à charge des familles.
Le plan « antidéficit » annoncé par le Premier ministre le 24 août aura des
conséquences sur le pouvoir d’achat des retraités qui continue de se
dégrader. Les organisations revendiquent une augmentation significative des
retraites, en particulier pour les basses pensions. Elles revendiquent
également un minimum de pension au niveau du SMIC et une nouvelle
modalité d’indexation.
Les retraités, comme tous les citoyens, attendent du gouvernement des
décisions justes et équitables. Des réponses nouvelles priorisant l’emploi, la
cohésion sociale, la réduction des inégalités, la maîtrise des déficits publics
sont urgentes.

Mardi 11 octobre. 2011- Journée d'action unitaire interprofessionnelle




UNION LOCALE C.G.T de COULOMMIERS

mardi 11 octobre. 2011-

Journée nationale d’action unitaire interprofessionnelle,
CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires

Pour une autre répartition des richesses

L'UNION LOCALE C.G.T de COULOMMIERS
mettra autant de Bus qu'il conviendra

DEPART DU BUS DEVANT LE CREDIT AGRICOLE A 12 HEURES
POUR LA MANIFESTATION NATIONALE A PARIS.
de la République à la Bastille

Si vous le désirez, vous pouvez être des nôtres pour manifester à Paris.
Réservez vos places le plus tôt possible Inscription par tél:
A l'Union Locale, les mardis et les jeudis de 13h45 à 18h15.
FIXE : 01 64 03 54 85 ou le : 09 65 04 53 58 fax : 01 64 20 97 84
Inscription par MAIL: ulcgtcoulommiers77@wanadou.fr/
OU LES MOBILES : 06 73 34 65 02 (Patrick) 06 31 53 89 33(Michel)
06 18 85 64 71 (Alain) 06 30 70 17 39 (Patrice)

Plus que jamais l’heure est à la mobilisation des salariés
Site de l'UL CGT de Coulommiers : http://ulcgt-coulommiers.blogspot.com/








Communiqué CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires

Le gouvernement a annoncé le 24 août des mesures censées réduire « le déficit de la France ». Les organisations syndicales CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires en dénoncent le caractère injuste et inéquitable. La facture est principalement supportée par les salariés et les consommateurs. Le gouvernement ne remet pas en cause les niches fiscales dont on sait qu'elles n'ont aucune efficacité économique et sociale. La contribution des plus hauts revenus reste symbolique et n'est pas de nature à réduire les inégalités.

Pour relancer la croissance, en respectant les impératifs de développement durable, réduire les inégalités et maîtriser les déficits, une politique visant une autre répartition des richesses et favorisant le développement économique et social est incontournable.

Cela suppose des réformes structurelles importantes comme une réforme globale de la fiscalité intégrant une plus grande progressivité, une politique industrielle coordonnée au niveau européen, des services publics de qualité.

Cela appelle aussi des mesures urgentes :

Abandonner la taxation des complémentaires santé ; supprimer les exonérations et la défiscalisation des heures supplémentaires ; conditionner toute aide publique à son efficacité sociale et économique, aux politiques sociales dans les entreprises.
Mettre en œuvre la taxe sur les transactions financières.
Faire de l'emploi, en particulier celui des jeunes, une priorité. Stopper les suppressions d'emplois dans la Fonction publique.
Soutenir le pouvoir d'achat notamment des plus bas revenus et réouvrir les négociations salariales dans les entreprises et la Fonction publique pour réduire les inégalités notamment entre les femmes et les hommes.
Les organisations syndicales estiment indispensable l'intervention des salariés pour peser sur le gouvernement, le patronat, les débats parlementaires en cours et à venir.

Mobilisation du 11 octobre: Les lycéens de l’UNL appellent à manifester

Info de l’UNL

"Classes à 35 élèves, professeurs non remplacés, centaines voire milliers d’élèves sans-affectation faute de place dans les lycées, professeurs mal formés... Voilà, pour l’Union Nationale des Lycéens, la réalité à laquelle sont confrontés deux-millions et demi de lycéens en cette rentrée. À cela s’ajoutent les conséquences de la formation des enseignants.

Le syndicat lycéen conteste et réfute l’optimisme du ministre de l’Éducation et refuse "de le voir continuer sa politique dogmatique de suppressions de postes. Ils lui demandent d’entamer un plan de recrutement pluriannuel dans l’éducation nationale, une nouvelle réforme de la formation des enseignants et des avancées rapides et progressistes en termes de rythmes scolaires."
Refusant de "payer une crise pour laquelle les lycéens ne sont pour rien", l’UNL les appelle à s’organiser au sein des lycées, à tenir des Assemblées Générales et à rejoindre les cortèges de la journée de mobilisation du 11 octobre prochain.

Mardi 14 juillet 2020 :  « On ne peut pas être satisfaits du Ségur de la santé » : plusieurs milliers de manifestants à Paris pour l’hôpit...