La CGT FAPT 77: Champs sur Marne Courrier : sortie de conflit par la GRANDE PORTE!


Quelle lutte et quelle victoire! La grève à Champs sur Marne 
a commencé le 11 juin (préavis CGT puis préavis SUD à 
compter du 12). Elle a pris fin hier (17-06-2014) avec du 
PLUS pour l’emploi donc pour les conditions de travail et 
pour le service public postal.
A été gagné par la grève qui a toujours été largement 
majoritaire :
Lire la suite en cliquant ci-dessous

Grève des cheminots : Faisons la lumière


Flash Info de l'Union Départementale de Seine& Marne 

Les cheminots mobilisés depuis 8 jours ont décidé en conscience et en ambassadeur de l’intérêt général, sociétal, social et environnemental, de faire du train le moyen de transport d’aujourd’hui et de demain.

Avec la CGT, ils donnent leur voix pour redonner au service public SNCF de voyageurs et de marchandises toute sa place dans la réponse croissante des besoins de transport et l’indispensable urgence de rééquilibrer les modes de transport en faveur des modes ferroviaires et fluviaux, reconnus plus vertueux.

Quelques éléments à porter au débat :
La dette de RFF est de 30 Mds d’€, celle de la SNCF : 7.3 Mds d’€, par nature le système ferroviaire ne peut s’autofinancer, tant les besoins sont nombreux.

Il y a donc obligation de subventions publiques avec la mise en place d’un pôle financier public revendiqué par la CGT.

L’état du réseau ne cesse de se dégrader :

- En 2005, 1 780 km de voie avec ralentissements,

- En 2006, 2 387 km de voie avec ralentissements,

- Fin 2013, 3 289 km de voie avec ralentissements.

Les conséquences sont vécues par les usagers au travers de nombreux retards,
mais aussi de façon plus tragique comme à Brétigny sur Orge.
Pour remettre le réseau en état, les besoins s’élèvent à 2 Mds d’€ par an sur 10 ans.

Il manque actuellement 1.5 Mds d’€ malgré la hausse des péages de RFF.

Pour comparer, RFF paye chaque année 1.7 Mds d’€ d’intérêts de la dette aux banques (dette d’aménagement du territoire).

- Le fret a été divisé par 2 depuis l’ouverture à la concurrence.
- Auparavant 21 triages sur l’ensemble du territoire pour les wagons isolés,
Ä Aujourd’hui 3 triages qui fonctionnent.
- Auparavant 18 000 à 20 000 wagons par jour par triage,
Ä Aujourd’hui entre 500 et 1 000 wagons par semaine par triage.
Multipliez par 21 le nombre de wagons supprimés et vous aurez le nombre de camions supplémentaires sur les routes.

L’Ile de France concernée :

Sur l’IDF, il ne reste plus que le triage du Bourget qui n’arrive pas à avaler le report suite à la fermeture du triage de Villeneuve St-Georges.

En terme d’aménagement sur le département, lors du projet d’interconnexion TGV, la CGT avait proposé une expropriation plus importante de terrain pour permettre : d’une part, une troisième voie pour permettre les travaux sans gêner le trafic et dans de meilleures conditions de travail de jour, et d’autre part, la création d’une ligne RER Melun/Lagny.

Aujourd’hui, le mouvement des cheminots porte ces questions dans l’actualité, ne laissons pas les médias marginaliser une grève qui porte l’intérêt général.

A diffuser largement :

L’Interview de Thierry Lepaon et Gilbert Garrel (Secrétaire Général de la Fédération des cheminots) et l’interview de la UNE, sur le site : http://www.cgt.fr/Il-faut-sortir-du-dialogue-de.html

Le tract de la Fédération des cheminots.cliquez sut l'image pour agrandir



. .   

Pauvreté : En 2014, en France, on ne mange pas à sa faim

Selon une enquête de Médecins du Monde 

publiée jeudi 12 Juin, deux tiers des 

personnes en situation précaire dépensent 

moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir,

 moins de 2 euros s’ils sont à la rue, dans des

 squats ou dans des bidonvilles.

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT CI-DESSOUS



Plan de relance européen : le vice caché

Une « étape majeure », des conclusions  « historiques »  : le plan de relance européen ne cesse de recevoir les éloges des chefs d’États et ...