LOI TRAVAIL : RAPPELS


Les patrons, se croyant tout permis, tenteront sans doute d'aller au- delà, mais il faut savoir qu'elle ne leur permet pas de déroger aux accords de branche dans les domaines du salaire minimum, des classifications, de la protection sociale complément aire, de la mutualisation des fonds de la formation professionnelle, de la prévention de la pénibilité et de l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, mais elle peut le faire dans trois autres domaines qui sont : la durée du travail, l'organisation du temps de travail et les congés annuels.
La mobilisation du 15 septembre 2016 nous offre l'occasion de manifester contre cette loi scélérate.
Nous donnons donc rendez- vous aux travailleurs, militants, retraités et chômeurs de la région de Coulommiers pour un départ en bus à 11h45, Cours Gambetta devant le Crédit Agricole

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Information sur la formation syndicale CGT


Tout participant à l’action de formation est au centre de la construction de ses connaissances.
La formation syndicale, ce n’est pas l’école !
Il n’y a pas d’un côté des élèves et de l’autre un ou des maîtres.
Il y a des syndiqués rassemblés dans une même volonté de s’écouter, de partager leurs savoirs et leurs pratiques, de les confronter avec ceux et celles de la cgt, son patrimoine vivant. 

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Une factrice de La Poste victime d'un AVC à Villeneuve d'Ascq : "Fais ton travail et on appellera les pompiers ensuite"


Emeline Broequevielle, factrice âgée 25 ans, a été victime en février dernier d'un AVC sur son lieu de travail à la plateforme de distribution du courrier de La Poste à Villeneuve d'Ascq. Sa hiérarchie a attendu trois heures et plusieurs injonctions d'agents avant d'appeler les secours.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

 Alstom saborde son site industriel de Belfort: l'Etat complice de l’impuissance publique


La logique et la cohérence sont bien mal traitées quand la Puissance Publique s’émeut bruyamment du projet de fermeture du site ALSTOM de Belfort qui connaît des difficultés et que dans le même temps, dans la même région elle s’apprête, sans aucune raison recevable, à arrêter Fessenheim.
Le plus haut niveau de l’Etat convoque le PDG d’Alstom, sommé de justifier la fermeture de l’usine de Belfort avec la suppression de 400 emplois en raison d’un carnet de commandes en chute libre !..

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation

  17 septembre : premier rendez-vous de mobilisation PUBLIÉ LE 18 SEP 2020   TEMPS DE LECTURE : 2 MIN. Malgré toutes les incertitudes liées ...