Mauvais équilibre : Élections professionnelles


Depuis le 1er janvier 2017, les listes de candidats aux élections dans l’entreprise doivent être composées d’un nombre de femmes et d’hommes correspondant à la part de femmes et d’hommes inscrits sur la liste électorale. Les listes doivent comporter alternativement un candidat de chaque sexe. Une fausse bonne idée qui produira des effets pervers.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

La négociation sans délégués syndicaux


Loi Travail : Les syndicats ont une vocation naturelle à mener les négociations collectives. Plutôt que de favoriser leur implantation dans l’entreprise, y compris de petite taille, le législateur continue de faciliter les modes de négociation dérogatoires, avec des élus ou des salariés mandatés.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

11 janvier : le Sénat rejette l'abrogation de la loi travail !


La Haute assemblée a voté massivement contre le texte porté par le groupe communiste. MERCREDI 11 JANVIER 2017 À 18:36
Sans surprise, la proposition de loi portée par le groupe communiste, dont l’unique article prévoyait l’abrogation de la loi El Khomri, a été rejetée en séance plénière ce mercredi, par 155 voix contre 25 (140 suffrages exprimés sur 156 votants).

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Auchan City de Tourcoing : Polémique autour des résultats de l’enquête du CHSCT


En réponse à la déclaration de la direction par voie de presse concernant l’enquête du CHSCT, qui n’aurait montré aucune « faute ou erreur de la part de la hiérarchie », l’UL de Tourcoing a produit un communiqué soulignant les zones d’ombre de cette enquête.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

CGT : Goodyear, l'acharnement continue


La mobilisation des Goodyear visait en premier lieu à défendre l’emploi dans une région sinistrée industriellement. Le tribunal d’Amiens vient de rendre son verdict dans le procès en appel.
Une relaxe totale pour l’un des huit ex-salariés et des peines de prisons avec sursis jusqu’à 12 mois pour les sept autres, avec une mise à l’épreuve de cinq ans et l’inscription au casier judiciaire.
C’est totalement inacceptable que la justice s’acharne, alors même qu’il n’existe plus aucun plaignant, la direction de l’entreprise et les cadres ayant retiré leurs plaintes.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

(Pour le gouvernement, défendre son emploi, est un délit, par contre, la fraude et l'évasion fiscale n'est pas un délit.)

Voir l'article sur l'affaire WILDENSTEIN.

Affaire Wildenstein : relaxe générale surprenante


Malgré des indices montrant une dissimulation au fisc français, le tribunal correctionnel de Paris dit n’avoir pas suffisamment de preuves pour condamner la famille Wildenstein et ses conseillers.
Sa décision peut « heurter », a reconnu le président Olivier Géron. Mais le tribunal correctionnel de Paris n'en a pas moins décidé la relaxe générale pour l'ensemble des prévenus de l'affaire Wildenstein , les héritiers de la famille de marchands d'art et leurs conseillers, ce jeudi 12 janvier. Une décision surprenante. « Le tribunal a parfaitement conscience que cette décision peut heurter le sens commun » alors que « les membres de la famille Wildenstein ont pris soin de dissimuler » une partie de leur patrimoine dans des trusts et que « cette volonté très clair de dissimulation (...) révèle une claire intention d'évasion fiscale », a expliqué Olivier Géron, dont le ton de voix s'est soudain fait dur.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Auchan City de Tourcoing : Plainte déposée pour "non-assistance à personne en danger"


Une plainte contre X pour « non-assistance à personne en danger » et « mise en danger de la vie d’autrui » a été déposée le 10 janvier par Fadila, jeune caissière d’Auchan City à Tourcoing, suite à sa fausse couche sur son lieu de travail.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

Mardi 14 juillet 2020 :  « On ne peut pas être satisfaits du Ségur de la santé » : plusieurs milliers de manifestants à Paris pour l’hôpit...