chantiers honteux de Vinci


Sur un chantier majeur de la RATP, une cinquantaine de travailleurs kurdes et turcs, sans contrat de travail et sans salaire depuis des mois, sont entrés en grève, le 24 janvier à minuit. Soutenus par la CGT, ils luttent pour la reconnaissance de leur travail et mettre fin à une situation de quasi esclavage.

En savoir plus, CLIQUEZ ICI

INFO : Union départementale CGT de Seine et Marne


Reprenons la parole !!!
La lutte menée en 2016 contre la loi travail n’a certes pas permis son abrogation mais les organisations syndicales qui ont appelé à ce mouvement restent tenaces.
En effet depuis le 1er janvier cette loi est applicable dans les entreprises elle prévoit notamment que les accords d’entreprise peuvent déroger au code du travail.

En savoir plus, CLIQUEZ  ICI

Toulouse : deux infirmiers d'un EHPAD licenciés pour avoir réclamé des masques  Deux infirmiers exerçant dans un Ehpad de Toulouse (...