Gare à la patate chaude !


En supprimant l’autorisation de départ, la Direction menace la sécurité des circulations et des voyageurs.  Pourtant, elle n’infléchit pas sa trajectoire et se contente de rechercher des lampistes.  Lorsque la sécurité devient un accessoire économique d’une Direction qui se contente de renvoyer « la patate chaude », les usagers et les cheminots payent le prix fort.
ICI

LA MAINTENANCE ET LA SÉCURITÉ NE SE JOUENT PAS AUX DÉS !


Un rapport commis par l’EPSF*, dont nous ne sommes pas destinataires, est évoqué dans les médias depuis mardi soir.   Le sujet est d’importance. Il ne doit pas être traité à « l’emporte-pièce », de façon polémique, sans aborder le fond.  Les faits sont têtus. La responsabilité de l’Etat et de la direction SNCF est majeure.

Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers Les collectifs de soignants ...