ALLÔ PÉNICAUD? DES TRAVAILLEUR·EUSES MEURENT DU COVID-19


Depuis janvier 2019, le compte Twitter «Accident du travail: silence des ouvriers meurent» recense quotidiennement les accidents graves ou mortels du travail. Derrière cette tâche de longue haleine se cache Matthieu Lépine, professeur d’histoire-géographie dans un collège de Montreuil (93). Depuis le début du confinement, il répertorie et cartographie les salarié·es qui meurent du coronavirus après l’avoir contracté assurément ou très probablement au travail. L’objectif? Mettre en lumière les victimes derrière l’anonymat de ces chiffres et dénoncer l’impact des politiques gouvernementales sur les travailleur·euses les plus précaires. 

ICI

Aux États-Unis, une filiale d’Amazon surveille ses «magasins à risque de syndicalisation»



 Whole Foods Market, filiale d’Amazon qui emploie 95 000 salariés aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni surveille ses magasins pour tuer dans l’œuf toute possibilité de syndicalisation. Pour la direction du groupe la « loyauté des employés », le roulement des effectifs et même « la diversité raciale » sont autant d’indicateurs d’une possible organisation des salariés. Une pratique peu étonnante au vu du passif anti-syndical d’Amazon.

ICI


Distribution des objets signalés : que La Poste assume jusqu’au bout!



Un arrêté ministériel concernant la distribution des OS durant la crise sanitaire indique entre autres que :

« Dans l’hypothèse où la remise du pli dans la boîte aux lettres du destinataire s’avère impossible, l’envoi est déposé, en fonction de l’adresse indiquée sur le pli, près de la porte d’entrée »

Sur la preuve de « distribution » figurera une attestation sur l’honneur, émise par l’employé chargé de la distribution et attestant la remise du pli.

La CGT sera extrêmement vigilante sur la façon dont La Poste va gérer le nombre impressionnant de réclamations que ce dispositif va générer.

Hors de question que les agents soient mis en cause et sanctionnés pour n’avoir qu’appliqué les directives ministérielles! 


1er Mai 2020 : Plus jamais ça ! Ensemble, nous construisons un nouveau futur !


Alors que le monde entier fait face à la pandémie, ce premier mai sera plus que jamais la journée internationale de luttes des travailleuses et travailleurs.  Depuis le début de la crise sanitaire, des millions de personnes sont confinées. De nombreux pays vivent grâce aux oubliées, aux invisibles de nos sociétés, qui continuent à travailler, le plus souvent au risque de leur propre vie. 


La direction de la CDC lance la chasse aux syndicalistes !


Le 1er avril dernier, un article de Médiapart révélait, sous la plume de Laurent Mauduit, le contenu d’une note interne de la Caisse des dépôts, « commandée par l’Elysée » et consacrée au financement de l’hôpital public. 

ICI

Le 14 Juillet 2020 : Toutes et tous à la Bastille ! Manifestons, à 14h Le mardi 14 Juillet De la Place de la République à la pla...